Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Je m’appelle Nathalie Guillaumin et je suis coach professionnelle certifiée. Être coach est pour moi plus qu’une passion, je dirais que cela ressemble davantage à une vocation. C’est ma façon de contribuer au monde, de faire ma part de colibri.

Nathalie Guillaumin, coach

Il m’a fallu du temps pour me sentir prête à accompagner les autres. Il m’a fallu des années et des années pour aller à ma rencontre, me connaître et finir par m’aimer. C’était pour moi la condition sine qua non pour me sentir légitime dans la relation de coaching.

Le développement personnel fait partie intégrante de ma vie depuis que j’ai 25 ans. J’en ai aujourd’hui 50 et je savoure chaque année d’expériences de vie comme un cadeau. J’aime la vie, j’aime ma vie et cela me donne une puissance que je ne pouvais pas soupçonner quand j’ai commencé mon chemin du développement personnel. Je me suis souvent faite accompagnée et j’ai alterné avec des moments où j’avançais seule, par le biais de lectures et d’expériences.

Je me suis offert plusieurs vies professionnelles avant de comprendre que j’étais tout simplement, et comme beaucoup d’entre nous, multipotentielle. Avoir plusieurs passions et compétences me donne une énergie incroyable et surtout cela me permet de faire vibrer toutes les parts en moi. C’est ainsi que je me sens vivante !
En fait, il s’agit d’une question d’acceptation : celle de ne pas être toujours se fondre dans la norme pour suivre ses aspirations naturelles. Je me définis donc comme slasheuse : coach / graphiste / élue en milieu rural.

Je me suis formée auprès de l’Institut de coaching International de Genève dirigé par Alain Cayrol et Anne-Brigitte de Courten qui dirigent la formation de MasterCoach. Le cursus est dispensé par une équipe d’enseignants chevronnés, homologués PCC (Professional Certified Coach) par ICF pour la majorité et placés sous la direction pédagogique du Docteur Stéphanie Dillière-Brooks, Phd et accréditée PCC par ICF. Je continue à me former bien évidemment : la curiosité et l’envie d’apprendre sont mes moteurs.

Ce qui m’anime dans mon rôle de coach est d’aider l’autre à se rencontrer, se révéler, se faire confiance, s’aimer … à rebondir dans sa vie personnelle et professionnelle pour trouver un équilibre, un ancrage et surtout de la joie et du bien-être. C’est être à son écoute pleine et entière et l’accompagner en toute bienveillance pour qu’il.elle découvre ou redécouvre les pépites au fond de soi.

Quelques jalons fondateurs de ma vie personnelle

À 25 ans, j’étais en cours d’études universitaires d’histoire de l’art (en thèse) et je ressentais alors un grand vide en moi.

J’avais besoin de me sentir utile au monde et j’avais beaucoup de doutes sur la voie que j’empruntais. J’étais consciente du décalage entre mes aspirations profondes et les choix que je faisais pour mon avenir, pour plaire à ma famille. Je n’étais pas épanouie et je flottais dans un état un peu dépressif, ce que beaucoup d’entre nous connaissent quand il y a perte de sens. C’est ainsi que j’ai plongé dans le développement personnel, aidée par un psychothérapeuthe Rogérien : je voulais comprendre ce qui se passait en moi. Ce fut une des plus belles aventures de ma vie ! Je me suis peu à peu libérée des couches émotionnelles qui me sclérosaient pour aller vers la connaissance de moi.

Les années ont passé, j’ai trouvé un poste en lien avec mes études : animatrice de l’architecture et du patrimoine. Je me suis engagée à 200 % dans ce travail qui nourrissait ma part curieuse, celle qui avait une grand soif d’apprendre, de monter des projets, de voyager... au détriment ce celle qui avait besoin de sens et de lien profond et bienveillant avec les autres. Cette part là, je l’ai fait taire et j’ai fait comme si tout allait bien. Jusqu’en 2012 où j’ai rencontré mon ami burnout (OK au départ je ne l’ai pas vraiment considéré comme mon ami) qui m’a secouée et m’a permis de sauver ma peau, de partir de ce poste qui me dévorait !

Je me suis accordée une pause d’un an environ pour me reconstruire avant de m’offrir une seconde vie professionnelle en lien avec ma créativité. Je me suis formée et suis devenue graphiste au côté de François, mon mari et binôme de notre duo "Philographie".

Quelques années après, mes aspirations profondes qui étaient déjà en moi il y a 25 ans se sont réveillées et je me suis donc lancée dans cette formation de MasterCoach. Et là, quel bonheur : je me sens pleinement nourrie et à ma place. C’est tellement délicieux que cela me donne envie d’aider les autres à ressentir cette même plénitude, celle que l’on ressent quand on est à sa juste place.

Voilà, vous savez le principal sur moi...
On fait un bout de chemin ensemble ?